Agenda / Activités de recherche

6/10/2022 : Conférence de Philippe Baudouin, 14h15, en ligne, dans le cadre du séminaire saPRISTi!

Réalisateur radio et maître de conférences associé en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris-Saclay, Philippe Baudouin est également membre du Centre de recherche en Design (ENS-Paris-Saclay). Il est par ailleurs l’auteur de Walter Benjamin au micro (Prix Walter Benjamin 2022), ainsi que de Surnaturelles, une histoire visuelle des femmes médiums (Pyramyd, 2021) et Apparitions. Les Archives de la France hantée (Hoëbeke, 2021).

Dès la seconde moitié du XIXe siècle, une certain frange de la communauté scientifique perçoit dans la découverte des rayons X l’occasion inespérée d’analyser des phénomènes, considérés jusque-là comme invisibles. La frontière entre l’occulte et la raison scientifique se fait alors de plus en plus fragile : télépathie, aura, tables tournantes et autres expériences réputées paranormales qui remportent un véritable engouement populaire aux États-Unis et en Europe poussent les savants à considérer ces faits dits « surnaturels » comme des objets dignes d’expérimentation. Retirés dans leur laboratoire, un certain nombre de physiciens, chimistes et ingénieurs vont alors tenter de mesurer ces forces inconnues en concevant des instruments spécifiquement dédiés à leur étude. En 1913, devant une assemblée de parapsychologues, Bergson s’interrogeait : « Que se serait-il passé si la science moderne au lieu de faire converger tous ses efforts sur l’étude de la matière, avait débuté par la considération de l’esprit – si Kepler, Galilée, Newton, par exemple, avaient été des psychologues ? ». À partir de quelques exemples précis puisés dans l’histoire des machines employées dans le domaine de l’occulte, nous tenterons d’esquisser quelques éléments de réponse à la question passionnante formulée par Bergson.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

26 et 27/10/2022 : Workshop mené par Éric Giraudet, dans le cadre du séminaire saPRISTi!

https://www.arte.tv/fr/videos/085905-014-A/eric-giraudet/

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

27/10/2022 : Visite du laboratoire UGSF, Université de Lille conduite par Corentin Spriet (9h30-12h), Campus scientifique, Villeneuve d’Ascq, dans le cadre de Circuit Court.

Corentin Spriet (PhD HDR – IR CNRS),
Responsable de la plateforme TISBio (Traitement de l’Image et du Signal pour la Biologie), est un spécialiste reconnu en microscopie optique et traitement d’images avec plus de 60 publications dans des journaux à fort impact ainsi que 2 brevets et 6 licences logicielles ce qui lui a valu d’obtenir la médaille de cristal du CNRS en 2020.

https://www.cnrs.fr/index.php/fr/personne/corentin-spriet

La visite sera organisée autour de la thématique de recherche portant sur les énergies issues des végétaux (amidon, lignine, biocarburants…), avec balade en serre, conférence sur certaines thématiques, visite des équipements du laboratoire et passage à l’xperium avec le projecteur holographique sur le projet lignine de Corentin Spriet.

https://webtv.univ-lille.fr/video/12022/stand-4-%E2%80%93-quand-la-chimie-eclaire-le-vivant-la-traque-par-l%E2%80%99image-des-composants-du-bois

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

17/11/2022 : Visite du laboratoire LE2P, Laboratoire d’électrotechnique et d’électronique de puissance de Lille, à 14h30, dans le cadre du séminaire saPRISTi!

https://l2ep.univ-lille.fr/

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

24/11/2022 : Début du Module de Co-création Arts & Sciences, Esä/Polytech’Lille. Remise des pré-projets artistiques à l’équipe de l’Esä pour le module. Observant que les collaborations entre artistes et ingénieurs tendent aujourd’hui à s’accélérer, ce module permet d’en faire l’expérience, en faisant travailler les étudiants ingénieurs de Polytech’Lille avec les étudiants de l’esä. Les étudiants des deux institutions sont encadrés par les scientifiques et les enseignants de l’esä. La production est développée au FabLab de Polytech’Lille (le Fabricarium).

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

25/11/2022 : Visite d’expositions à Paris, , dans le cadre du séminaire saPRISTi! :

  • Phénomènes. L’inexpliqué face à à la science », un commissariat de Philippe Baudouin, au Musée d’histoire de la médecine, en partenariat l’Université Paris Cité et le festival Photo Saint-Germain

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

01/12/2022 : Module de Co-création Arts & Sciences, Esä/Polytech’Lille. Discussion des projets artistiques à l’Esä avec le Pr. Christophe Chaillou. Présentation des pré-projets artistiques pour le module.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

08/12/2022 : Conférence de Emmanuel Grimaud, 14h, dans le cadre du séminaire saPRISTi!

https://www.lesc-cnrs.fr/fr/profil-utilisateur/egrimaud

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

15/12/2022 : Module de Co-création Arts & Sciences,. Venue des étudiants de l’Esä à Polytech’Lille pour la rencontre avec les étudiants ingénieurs. Visite du Fabricarium

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

16 au 20/01/2023 – Module de Co-création Arts & Sciences, Esä/Polytech’Lille. Avec les élèves de Master Polytech’Lille.

Le module comprend une initiation aux questions posées par les œuvres situées à l’interface des arts et des sciences. Il se poursuit par la rencontre avec un artiste contemporain, dont les œuvres complexes – numériques et interactives, souvent dotées de formes et matériaux innovants -, sollicitent les compétences en ingénierie, transformant l’ingénieur en co-créateur de l’œuvre. Enfin, le module amène l’étudiant ingénieur à répondre aux questions et besoins que se posent les étudiants en art au sujet de leur installation artistique et à inventer des solutions innovantes en dialogue avec ces jeunes artistes.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

06/04 au 14/04 : Exposition PRIST, Galerie Commune
Montage : jeudi 30 mars au jeudi 6 avril
Vernissage : 6 avril
Décrochage et remise en état : jeudi 13 et vendredi 14 avril